prof des écoles

forum de discussion entre pe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 28 idées pour la lecture au Cycle 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien
Admin


Nombre de messages : 907
Date d'inscription : 09/11/2005

MessageSujet: 28 idées pour la lecture au Cycle 3   Mer 23 Aoû - 19:06

http://rustrel.free.fr/pedago.html

1· Le questionnaire en fin de chapitre : les questions seront surtout orientées sur le sens du texte. Objectif : vérifier que l'élève a compris l'histoire.

2· Le questionnaire d'avant-lecture : on peut demander au lecteur de relever les différents personnages qu'il va rencontrer, leurs particularités, leurs motivations... Préciser le décor, situer l'époque...

3· Le concours de lecture : la classe est partagée en deux équipes. Le maître pose une question dont la réponse figure dans une page ou une demi page du texte. On laisse un peu de temps. Un premier élève tente de répondre. Son équipe marque un point si la réponse est exacte, sinon c'est à l'autre équipe de répondre. L'enseignant peut revenir sur le texte pour apporter des précisions, demander aux élèves d'en lire un extrait, avant de progresser vers la page suivante pour une nouvelle question.
Une variante a beaucoup de succès : l'élève qui pense connaître la réponse lève le doigt ; il choisit un élève de l'équipe adverse pour répondre. Si celui-ci n'y parvient pas, le premier donnera la réponse. On instaure un tour de rôle pour éviter que les mêmes élèves soient toujours interrogés.

4· Les lectures-puzzles (une idée d'Aline Serpollet) : l'enseignant recopie sur ordinateur et imprime un extrait du texte qui sera lu par tous les élèves de la classe. Le texte est découpé en morceaux de différentes longueurs (Compter entre 500 et 1000 caractères pour une classe de CM). Ceux-ci sont distribués aux élèves de manière à ce que les bons lecteurs aient les morceaux les plus longs à lire ; les morceaux les plus courts allant aux élèves mois à l'aise avec la lecture. Chaque élève lit silencieusement son passage sans pouvoir comprendre l'histoire. Puis l'enseignant appelle les élèves à lire oralement le texte en commençant par celui qui a le début et en continuant ainsi de suite jusqu'au dernier qui a la fin. La lecture orale est ainsi justifiée et les élèves se montrent très attentifs aux lecteurs car ils découvrent ainsi l'histoire.

Le plus qui assure l'attention et plaît aux élèves : distribuer un petit questionnaire rapide - par ex un QCM - portant sur la lecture. On peut aussi faire un résumé à trous.

Le plus long est de préparer la lecture, puisqu'il faut d'abord recopier un long texte sur ordinateur. Un groupe d'enseignants intéressés par cette méthode pourrait s'échanger les textes entre eux, ce qui diminuerait d'autant la charge de travail.

Un exemple d'exercice : Gulliver à Lilliput
(Ce texte est libre de droits d'auteur ; c'est pour cela qu'il est proposé ici)



5· Le résumé d'après écoute : l'enseignant ou un élève lit un chapitre entier à la classe. Puis les élèves doivent essayer de résumer brièvement l'histoire par écrit. Chacun lit ensuite à haute voix son résumé.

6· Les premiers chapitres : l'enseignant lit les premières pages de plusieurs livres différents. Les élèves doivent ensuite attribuer le titre de livres à chaque extrait. On choisira par exemple un livre policier, un roman de science-fiction, une biographie, un recueil de poèmes, une fable, un conte de fées, un ouvrage documentaire, un article de journal, etc. Ce procédé permet de mettre en évidence les différences de vocabulaire, de style, de construction du récit...

7· Les niveaux de langage : on peut confronter les élèves à trois bandes dessinées différentes comme, par exemple, Tintin de Hergé ; Peanuts (Snoopy), de Schultz ; Titeuf de Zep ; Achille Talon de Greg... On peut comparer ainsi les niveaux de langage et essayer ensuite de récrire les textes de Tintin à la manière de Titeuf, Titeuf à la manière de Peanuts…

8· Rédiger le quatrième de couverture : demander aux élèves de prendre connaissance du livre pour remplacer selon leur point de vue le texte de présentation figurant sur la dernière page en couverture.

9· Les incises supprimées : les élèves ont à leur disposition un dialogue entre deux personnages (par exemple entre le Petit Prince et le renard) dont on a supprimé toutes les incises : dit-il ; répondit-il ; soupira le renard ; demanda le Petit Prince ; dit-il ; dit-il ; s'étonna le Petit Prince... Les élèves doivent lire le texte pour essayer de remettre à leur place les passages supprimés (ceux-ci leur sont donnés dans le désordre)

10· Mon livre préféré : demander aux élèves d'apporter un livre pour le présenter en classe et en lire des passages à haute voix. Ils essaieront de communiquer leur plaisir.

11· Lecture aux tout-petits : envoyer un élève dans la classe maternelle ou au CP pour lire une histoire à haute voix devant les plus petits. Les élèves sont en général très motivés et préparent leur lecture sérieusement.

12· Des enquêtes sur Internet : donner les enquêtes policières de l'inspecteur Lafouine à lire le soir à la maison pour en discuter tous ensemble le lendemain en classe afin de résoudre l'énigme. Les parents adorent !
Les enquêtes sont l'oeuvre d'un collègue, Christian Souchard

13· Noter les livres lus depuis le début de l'année. Chaque élève a une fiche bristol à son nom sur laquelle il note tous les livres lus avec une appréciation simplifiée (par exemple 3 étoiles = j'ai adoré ; 2 étoiles = j'ai bien aimé ; 1 étoile = j'ai trouvé ce livre moyen ; 0 étoile = je n'ai pas aimé)

Exemple : deux mois de lecture par les élèves de Rustrel

14· L'émission littéraire. Un élève vient présenter un livre. Il s'aide d'une grille de lecture (Nom de l'auteur, genre, résumé de l'histoire, etc.), lit un ou plusieurs extraits, et répond aux questions de ses camarades.

15· Le résumé des nouvelles (une idée de Nathalie Boyer). En CM2, nous avons commencé par un recueil de nouvelles.Certaines ont été étudiées collectivement (2 ou 3) mais pour les autres, les élèves en choisissaient une chaque jour puis la cochaient sur leur grille. Ils devaient la lire pour le lendemain et la raconter mais sans dire la chute. Au final, chaque élève a choisi la nouvelle qu''il préférait et l'a résumée.

16· La mise en scène des contes (une idée de Nathalie Boyer) Après l'étude des contes, les élèves ont lu personnellement des contes choisis en BCD ou apportés .Puis, par groupe, ils ont préparé soit des lectures, soit des lectures mimées, soit des mini-interprétations théatrales à présenter aux élèves de maternelle et de cycle 2.
Ils ont été tellement motivés et intéressés par ce travail qu'ils souhaitent le refaire.

17· Un débat hebdomadaire (une idée de Jeremy Deberdt) Le maître est avec un groupe de 3-4 élèves.
1. Les élèves lisent le texte, silencieusement, seuls.
2. Le maître lit l'extrait du roman ou la fable ou encore le conte, la saynète ou le poème.
3. Puis échange entre les enfants quant à la signification du texte. Le maître guide et aide à valider ou remettre en questions les propositions des enfants. A la suite de ce travail, les élèves peuvent noter les décisions prises par le groupe dans le cahier de lecture. Le texte rejoint la banque de textes étudiés dans le classeur prévu à cet effet.

18. Lecture-feuilleton (une idée du groupe CPAIEN Cantal) Lire oralement (le maître ou un bon lecteur ) le texte jusqu'au premier noeud narratif. Demander aux élèves d'émettre des hypothèses sur la suite du récit ( argumenter son choix ). Reprendre la lecture jusqu'au second noeud narratif, vérifier les différentes hypothèses. Résumer les 2 parties, hypothèses pour la suite...
Cette approche ne nécessite pas un ouvrage par élève ( ce qui est pratique ! ) .
Pour maintenir l'intérêt elle doit se dérouler sur un temps court, l'oeuvre doit présenter des noeuds narratifs très nets. ( "La villa d'en face" Pierre Boileau, "un tueur à ma porte" Irina Drozd...)
Peut être pratiqué en cycle I par dictée à l'adulte ( ex : "Rouge Matou" Eric Battut ou les récits en randonnées avec accumulation ) et II ( ex "le diable des rochers" Solotareff) ...
A.Serre, groupe CPAIEN Cantal. ( ce n'est pas "mon" idée ! )

19. Cercles littéraire (par Martine Granger - idée de Maurice Langlois qui l'applique pour des plus vieux) Je vais le décrire un peu adapté pour les plus jeunes.
Le travail se fait en équipe de 4. Chaque membre a une tâche dès le départ : l'animateur doit poser des questions sur la lecture et cibler des points importants (Selon vous, le personnage avait-il raison de faire ceci?). Un élève résume le shéma narratif de l'histoire, le troisième fait une courte recherche sur le vie de l'auteur (par exemple : lieu et date de naissance, scolarité, lieu et date de mort, principales oeuvres, etc). On peut appeler cette tâche le recherchiste. Le magicien des mots repère les mots plus compliqués dans le texte (de préférence un court roman) et cherche leur
définition.
C'est une activité enrichissante qui peut aussi bien être faite à partir de nouvelles, de contes ou de récits d'aventure.

20. L'eau à la bouche, (une idée de Hervé Sch.)
Pour donner envie à mes élèves de lire des livres chez eux je commence en classe le début d'un roman (ou autre )par une lecture orale et je m'arrête au bout d'un ou deux chapitres. Ceux qui ont accroché avec l'histoire peuvent la continuer chez eux grace aux quelques exemplaires présents dans la classe. (ou en allant à la bibliothèque, ou en l'achetant...)

21. Lecture reconstituée, (une idée de Franck Brunel)
Les élèves ont une page de lecture constituée d'une dizaine de paragraphes en désordre. Chacun prépare la lecture en essayant de reconstituer le texte. Puis on lit à tour de rôle le texte. Souvent les avis différent sur l'ordre des chapitres. Débats très intéressants !

22. Le roman-photo, (une idée de B. Pierret école de Jandun) A partir du Livre de M.A. Murail "Le Hollandais sans peine" (un livre plein d'humour, facile à lire)
Nous avons dans un 1er temps (après la lecture intégrale) décomposé le texte en plusieurs étapes.
Puis, nous avons traduit chacune de ces étapes en passage dialogués (en nous appuyant autant que possible sur les dialogues déjà présents)
Ensuite, par petits groupes, nous avons "joué" ces scènes
Puis, nous avons dessiné ces scènes en nous fixant des contraintes : pas trop de détails, 2 ou 3 personnages représentés...
Enfin, nous nous sommes servis des dessins pour prendre des photos (Les élèves se sont répartis les rôles, mais Jean-Charles reste Jean-Charles sur toutes les photos)
Il restait à reproduire les dialogues dans des bulles à coler sur les photos et quelques légendes (cf. la bande desinée) et nous avions notre "roman-photo".

23. Le Défi-Lecture entre 2 classes, (une idée de Françoise Cano)
Dans chaque classe, on lit des livres proposés par l'instit (une trentaine
de titres mais c'est mieux d'avoir 2 exemplaires de chaque livre).On peut
choisir un thème, un genre littéraire....
Les enfants, par groupes, réalisent des questions, des devinettes, des mots
croisés ou mêlés .... sur les livres lus .
On échange les livres et les questions avec l'autre classe.
On termine le défi par la validation des réponses par la classe qui a
produit les questions au cours d'une rencontre.
Durée du travail: un trimestre.

24. L'enregistrement audio d'un ouvrage (une idée de Frédéric Sanchez)
Une petite idée supplémentaire, qui amène pas mal de réflexions autour de la lecture, et qui ne demande que peu de matériel : . Les enfants, en se ré écoutant, s'aperçoivent des nécessités de corrections, et travaillent en conséquence. Nous lisons et enregistrons actuellement avec "L'oeil du loup", de Pennac.
Dans la classe où je suis actuellement (CM2), je pratique en laissant le libre choix à l'enfant lecteur, de la durée et de la longueur de ce qu'il souhaite enregistrer.

25. Le questionnaire de lecture (une idée d'une professeur des écoles en Cycle 3 du Gers)
Les élèves sont répartis en plusieurs groupes. Chaque groupe a un texte relativement court et différent de celui des autres groupes. Chaque groupe doit préparer 5 à 6 questions de lecture avec leurs réponses. Les questionnaires sont ensuite échangés à la séance suivante accompagnés des textes. Chaque groupe doit maintenant répondre aux questions préparées par un autre groupe. Puis une correction écrite ou orale est organisée. Ecrite : les élèves corrigent et évaluent le travail des autres. Orale et collective : chaque groupe au tableau corrige et justifie la réponse à l'aide du texte. L'intérêt de la correction orale est l'explication de l'erreur.
L'intérêt de ce travail est que les élèves en prenant la position de l'enseignant appréhendent mieux ce qui leur est demandé habituellement en lecture.

26. La lecture-devinette (une idée proposée par Claude Delcamp)
Elle consiste, pour l'enseignant, à mémoriser l'essentiel d'un livre et à répondre par oui ou par non aux questions des enfants de la classe.
En cas de trou de mémoire, le livre peut être disponible mais la couverture sera recouverte de papier opaque.
Je commence généralement par "c'est l'histoire de..." et je m'arrête ! la richesse et la diversité des enfants fait que l'histoire est reconstituée en moins de 30 minutes et l'intéret n'a pas faibli, au point qu'à la fin de l'activité les enfants veulent lire le livre.
Quand les enfants sont coincés, on peut lever le voile par un bout de titre, d'illustration, un extrait...
la structure du récit émerge dans les questions essentielles : qui, où, quand, comment, le problème...
On peut s'assurer de la compréhension en faisant résumer le récit avant d'illustrer un moment particulier.
Les plus grands raconteront à leur façon car ils auront pris des notes tout au long du questionnement
On peut donner à cette activité l'orientation que l'on veut, l'idée n'est pas de moi, j'ai oublié mes sources depuis le temps que je pratique la lecture-devinette mais l'idée essentielle est de donner envie de lire...
Les doigts rouges, le chien des mers, l'assassin habite à côté... fonctionnent bien.

27. Le livre-relais (une idée proposée par Sylvie Lena)
je pratique dans ma classe de CEdeux le livre-relais. je choisis un livre et le présente à la classe entière. Un élève l'emporte chez lui et lit le premier chapitre. Quelques jours plus tard il raconte aux autres ce chapitre. J'ai le livre sous les yeux et je l'aide s'il a du mal à raconter. Je montre les illustrations quand il y en a et parfois lis un passage amusant ou qui fait peur...Un autre enfant prend le livre et lit le chapitre suivant et raconte aux autres et ainsi de suite. A la fin du livre on discute et on donne une appréciation. On argumente sur les impressions de chacun.
On raconte le lundi matin et le mercredi matin. Chaque enfant inscrit dans un tableau la date à laquelle il a pris le livre. Cela me permet de vérifier que ce n'est pas toujours les mêmes qui racontent. J'essaie de pousser les timides en les rassurant et leur expliquant que je suis là pour les aider s'ils ont "oublié" l'histoire. Cela fait quelques années que je pratique le livre-relais et cela marche bien. Je choisis des livres avec des chapitres qui ne soient pas trop longs, des romans policiers ou fantastiques. En ce début d'année nous lisons la princesse aux cheveux verts. Ensuite ce sera un livre sur Halloween puis un roman de la série cascade où les héros sont des élèves de CEdeux.

28. Petite variante à l’idée 27 « lecture relais » (par Nathalie Lacroix ): Choisir un livre. Travailler le premier chapitre avec les élèves afin de bien situer l’histoire. Puis le soir, un enfant emporte le livre chez lui et prépare la lecture de 2 à 4 pages (selon ses capacités). Le lendemain, l’enfant lit les pages qu’il a préparées chez lui. L’enseignant termine la lecture du chapitre. L’enfant qui a lu désigne un camarade qui préparera la lecture pour le lendemain. Ce système permet d’adapter le nombre de pages au niveau de lecture de l’enfant et c’est assez rapide.

_________________
maître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pe2b.superforum.fr
 
28 idées pour la lecture au Cycle 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lecture en cycle 3
» Grand Projet Inutile n°1 : le serious game "Élan pour la lecture" de Manzalab pour enfants de 5 à 8 ans.
» ID pour une lecture cursive sur Les Lumières?
» Idée de titres pour atelier lecture 4eme/3eme
» Collège : quel type d'évaluation pour une lecture cursive à choisir parmi une liste d'oeuvres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
prof des écoles :: Matière :: Littérature-
Sauter vers: